Plateforme d'outils d'évaluation diagnostique

validés pour le Québec

(validation prévue en 2020-2021 ailleurs au Canada et en Europe)

Qui sommes-nous?

Bachelière en adaptation scolaire de l’Université de Sherbrooke (1981-1985), j’ai oeuvré dans les écoles pendant 5 ans avant de m’épuiser, avec l’agrandissement de la famille. Je me suis donc consacrée à mes quatre enfants pendant 10 ans. J’ai aussi secondé mon mari dans son entreprise pour y apprendre les bases de la comptabilité et de la gestion.

Un jour, une voisine m’a demandé de l’aide pour sa fille. La flamme s’est ravivée. J’ai eu quelques élèves ici et là. Puis, tout en poursuivant ma pratique privée occasionnelle, je me suis amusée à enseigner le droit des affaires et la comptabilité. J’étais loin de ma formation, mais ce que j’y ai appris en enseignant m’est aujourd’hui très utile!

J’ai ensuite offert mes services dans un collège privé en tant qu’orthopédagogue en pratique privée. C’est lors de ces années que j’ai développé mes dictées diagnostiques.

La conceptrice...

Michèle Potvin

Ma mission...

Ma mission personnelle a toujours été d’aider le plus de jeunes possible
à réussir dans leurs apprentissages et à y développer leur plein
potentiel. J’ai même commencé au primaire, alors que l’enseignante me jumelait à un élève en difficulté, et j’ai poursuivi au secondaire en aidant mes amis à comprendre les notions à l’étude.

La mission... d'Évadi

Avec Évadi, je poursuis cette mission en offrant des outils servant à évaluer les compétences, à dépister les élèves qui ont besoin de soutien et à les aider, et ce, partout dans le monde de la Francophonie.

Nous tenterons de maintenir des prix abordables afin que le plus possible d’écoles puissent utiliser nos outils d’évaluation.

Et nous irons plus loin : dès que les profits le permettront, nous souhaitons adhérer à une cause humanitaire reliée à l’éducation, en redonnant une partie de nos profits.

La petite histoire d'Évadi...

Évadi est née de la créativité de sa conceptrice, mais aussi de son manque de patience !

Eh! oui, mea culpa, je suis de celles qui n'ont pas de patience pour fouiller dans les tables de normes et pour comptabiliser les erreurs.

Je compte deux fois et je n'arrive pas à la même réponse. Ça vous arrive? Moi, ça m'exaspère! Alors, je me fais des petits programmes Excel pour automatiser et sauver du temps! C'est ainsi que j'ai automatisé mes dictées diagnostiques en 2013 et les ai peaufinées au fil des années. Une collègue m'a dit un jour : "Michèle, tu ne peux pas garder cela pour toi!" Tu dois le valider et le faire connaitre! Nous étions en automne 2016 et, en janvier 2017, j'étais sur les bancs de l'Université de Sherbrooke, où j'avais fait mon bac 35 ans auparavant.

Évadi est née de la créativité de sa conceptrice, mais aussi de son manque de patience !

Eh! oui, mea culpa, je suis de celles qui n'ont pas de patience pour fouiller dans les tables de normes et pour comptabiliser les erreurs.

Je compte deux fois et je n'arrive pas à la même réponse. Ça vous arrive? Moi, ça m'exaspère! Alors, je me fais des petits programmes Excel pour automatiser et sauver du temps! C'est ainsi que j'ai automatisé mes dictées diagnostiques en 2013 et les ai peaufinées au fil des années. Une collègue m'a dit un jour : "Michèle, tu ne peux pas garder cela pour toi!" Tu dois le valider et le faire connaitre! Nous étions en automne 2016 et, en janvier 2017, j'étais sur les bancs de l'Université de Sherbrooke, où j'avais fait mon bac 35 ans auparavant.

De l'idée à la réalité...

Je voulais faire une étude "béton" qui couvre un grand échantillon dans un grand territoire pour avoir des résultats représentatifs

et pour vérifier si la tendance se maintient d'une région à l'autre. C'est ainsi que j'ai sillonné le Québec, de la Montérégie à la région de la Capitale, en passant par Montréal, la Mauricie et le Centre-du-Québec pour récolter moi-même les données.

...la réalité de la R&D

Entre l'idée et la réalité, surtout en informatique, il y a parfois de nombreux défis!

Nous les surmontons petit à petit. Pour moi qui aime les défis, je suis servie! Le premier outil d'Évadi, ÉvadiGraphe, est en version de rodage et est déjà en demande dans les écoles, malgré que le développement se poursuive pour le rendre optimal! Et d'autres produits sont en projets...

De l'idée à la réalité...

Je voulais faire une étude "béton" qui couvre un grand échantillon dans un grand territoire, pour avoir des résultats représentatifs

et pour vérifier si la tendance se maintient d'une région à l'autre. C'est ainsi que j'ai sillonné le Québec, de la Montérégie à la région de la Capitale, en passant par Montréal, la Mauricie et le Centre-du-Québec pour récolter moi-même les données.

...la réalité de la R&D

Entre l'idée et la réalité, surtout en informatique, il y a parfois de nombreux défis!

Nous les surmontons petit à petit. Pour moi qui aime les défis, je suis servie! Le premier outil d'Évadi, ÉvadiGraphe, est en version de rodage et est déjà en demande dans les écoles, malgré que le développement se poursuive pour le rendre optimal! Et d'autres produits sont en projets...

... bien entourée

Un projet de cette envergure nécessite du soutien.
Le soutien de la famille

Je peux conmpter sur deux fidèles conseillers : mon mari, ingénieur-conseil en affaires depuis plusieurs années, de même que sa soeur qui est CFO.

J’ai aussi la chance que mes enfants s’impliquent dans mon projet Évadi :

Ma fille m’a aidée pour entrer les mots dans la base de données. alors que le plus vieux des garçons, étudiant en mathématiques, m’a orienté pour les statistiques de l’étude.

Mon fils le plus jeune a mis les bases de la plateforme Évadi quand il était en technique en informatique et il travaille maintenant à temps plein au développement du site et de l’algorithme qui effectue la correction à la place d’Excel. Il apporte sa part de créativité et d’idées innovantes pour rendre le produit intéressant, convivial et efficace.

Ma fille ainée, qui travaille dans le domaine de l’administration des affaires, m’apporte du soutien moral, des encouragements et quelques conseils.

 
Au Québec

Évadi peut aussi compter sur l’aide de plusieurs conseillers et de collègues pour la comptabilité, le marketing, le site Internet….

En France

Pour adapter l’outil aux Européens, qui de mieux que des Françaises! Chloé Schmidt-Dhonneur, une collègue orthopédagogue en France, et mon amie Nadine Tonarelli se sont jointes à l’équipe, l’une pour organiser la validation et l’autre pour concevoir des textes de dictées.